Sortir de sa zone de confort

sortir de sa zone de confort

« Chassez le naturel : il revient au galop ! » :

vous connaissez certainement ce vieil adage. C’est incroyable la façon dont nous sommes conditionnés pour évoluer dans une zone de confort.

Lors d’une soirée nous nous dirigeons la plupart du temps vers des personnes que nous connaissons déjà et on reste à discuter avec elles. Pourtant, c’est en discutant avec de nouvelles personnes que nous pouvons apprendre de nouvelles choses et peut-être faire de nouvelles affaires. Seulement voilà : il est plutôt difficile de sortir de sa zone de confort !

C’est une réaction naturelle que de rester dans sa zone de confort et votre cerveau vous y pousse inconsciemment.Pour lui, « sortir » de sa zone de confort c’est automatiquement se mettre en danger. Pourtant « sortir de sa zone de confort » ne veut pas dire se mettre en zone rouge, car à cet endroit : le cerveau se met en mode « panique » et vous risquez de vous bloquer totalement voire de créer des traumatismes irréversibles.

Sortir de sa zone de confort …

c’est accepter d’être en difficulté, sans pour autant être en danger . Par exemple : dans une soirée, se fixer comme objectif d’adresser la parole à une personne que l’on ne connait pas. L’idée de cet « étirement » c’est de permettre à votre cerveau d’enregistrer que vous êtes toujours « en vie » malgré cette prise de risque. A force de faire ces aller-retour : la zone d’étirement devient votre zone de confort.

Les sportifs, pour progresser se mettent en difficulté :

ils créent des surnombres dans les sports d’équipes, se rajoutent des poids ou des contraintes pendant les entrainements. Les sportifs ont compris depuis longtemps que la meilleure manière de s’entrainer et d’augmenter son potentiel c’est de sortir de sa zone de confort. On appelle cela le « stretching ».

Pour pouvoir progresser dans une entreprise :

vous pouvez, à titre personnel, sortir de votre zone de confort. Pour ma part, j’ai accepté d’intervenir, l’an dernier, en anglais dans une école de commerce. Cela m’a permis de constater que j’étais tout à fait capable de faire des formations en anglais  : j’ai ainsi pu accepter des interventions en anglais pour des groupes internationaux quelques mois plus tard.

En tant que manager,

vous pouvez vous aussi encourager vos équipes à sortir de leur zone de confort. Bien entendu il ne s’agit pas de mettre vos collaborateurs en danger car ils risquent faire un blocage. Il s’agit, au contraire de les accompagner dans la prise de risque.
Il y a quelques mois, un dirigeant d’une société d’assurance me faisait une commande pour le moins étrange  » J’aimerais que tu formes mon équipe pour qu’elle prenne plus de risques ». J’avoue que je n’ai pas compris du premier coup le but recherché par mon client. Lorsque je lui ai demandé « mais pourquoi ? » il m’a répondu :  « Mes équipes aujourd’hui ne commettent plus d’erreur et tout le monde est ravi ! Le problème c’est que nous ne progressons plus ! »…..intéressant comme approche, non ?

Si vous acceptez de sortir de votre zone de confort

et que vous pratiquez souvent vous risquez de PROGRESSER très vite ! Plus vous pratiquerez, plus vous aller aimer sortir de votre zone de confort et cela risque même de devenir un jeu !

Alors que décidez-vous de mettre en application dés maintenant pour sortir de votre zone de confort ?

Retour haut de page